il n’y pas de Colin dans le poisson

lundi 27 juillet 2009 | vrac

Un ton qui me rappelle un peu l’île aux fleurs.


tags : ,

2 commentaires

Jean-no le 3 Août 2009 vers 2:40

Mmmh… je ne marche pas trop, c’est un pastiche de l’Île aux fleurs mais sans l’implacable efficacité et l’émotion. Là on nous vend un peu des employés de mairie sur l’air de « la culture n’est pas une marchandise » alors qu’au fond c’est faux : la culture est une marchandise (pas comme les autres c’est certain) puisqu’elle a un chiffre d’affaires, et elle est loin de ne servir qu’à être partagée : c’est aussi un vecteur de violences symboliques, c’est aussi un plaisir égoïste, c’est aussi des métiers, etc.

asr le 18 Août 2009 vers 15:42

L’« île aux fleurs », cité dans le générique.

Cela dit, ça manque d’efficacité, et le déclencheur du rire (jaune)… bah… je l’ai pas trouvé…

Comments are closed.